Apprendre à lire avec Unik et Tipi : La lecture visuelle

Tous droits réservés

Le guide pour apprendre à lire facilement avec Unik et Tipi :

 

Présentation de la méthode Alvea et des fiches :

La fiche de début permet d’expliquer qu’il faut combiner les lettres pour faire des syllabes : l  a -> la, l  e -> le , puis les syllabes pour faire des mots, comme dans vi  te -> vite

Elle permet d’apprendre à lire des mots simples qui vont servir pour la suite, ainsi que les prénoms de nos deux héros Unik et Tipi.

 

La première fiche son est celle du son ê / è / est. Ce son est symbolisé par un ou plusieurs arbres d’une forêt. Il y a des mots à lire pour s’entraîner, puis des phrases (vous trouverez un guide détaillé pour chaque son et chaque fiche ci-dessous).

 

Ensuite les phonèmes et sons sont présentés au fur et mesure des fiches, dans un ordre à respecter.

Pour chaque son / phonème, il y a  :

  • une fiche son qui associe le son / phonème à une image. Cette fiche est à lire d’abord. Elle comporte de nouveaux mots à lire, avec le nouveau son/phonème. Elle peut être lue une première fois par l’accompagnant à l’élève.
  • une histoire des aventures d’Unik et Tipi qui utilise ces nouveaux mots avec le nouveau son. Ces mots ont été étudiés un par un dans la fiche son.

 

Plusieurs techniques sont possibles :

  • L’accompagnant suit les syllabes avec son doigt tout en lisant à voix haute
  • L’élève montre les syllabes et l’accompagnant les lui lit.
  • L’élève montre lui-même les syllabes avec le doigt et lit à voix basse.
  • L’élève montre lui-même les syllabes avec le doigt et lit à voix haute. L’accompagnant l’écoute lire, l’aide, et le corrige en prononçant la bonne lettre / phonème / syllabe si besoin.

 

Quelques idées d'activités associées :

  • L’accompagnant lui dicte les mots (ou quelques mots choisis) de la fiche son.
  • L'élève recopie des mots de la fiche son
  • L'élève découpe les mots de la fiche son et fait deux tas : celui des mots qu'il sait déjà bien lire, et celui des mots à revoir pour s'entraîner.

 

Les fiches avec les mots et les histoires peuvent être lus à l’écran, imprimés et aussi photocopiées, y compris en noir et blanc (Voir la page d'accueil du site sur les règles à respecter pour les droits d'auteur et l'utilisation des fiches).

 

A quel rythme ?

Selon l’âge et les facilités de l’enfant, on peut étudier un à deux sons par semaine. Au CP, les 10 sons présentés dans la période 1 sont habituellement étudiés en une période, qui couvre 6 semaines, souvent entre les vacances de la Toussaint et celles de Noël.

 

N'hésitez pas à relire plusieurs fois avec l'élève les fiches sons et les histoires.

 

Voici à titre d'exemple un planning avec un nouveau son par semaine et qui fait relire 3 fois la fiche son et l'histoire pour chaque son sur 2 semaines.

- lundi : fiche son pour le nouveau son de la semaine + jeu / activité autour du nouveau son

- mardi : histoire pour le nouveau son + jeu / activité autour du nouveau son

- mercredi : fiche son pour le son étudié la semaine précédente + jeu / activité autour du son

- jeudi : histoire pour le son étudié la semaine précédente + jeu / activité autour du son

- vendredi : histoire pour le nouveau son et écriture de quelques mots de la fiche pour le nouveau son

- samedi : lecture et écriture de quelques mots de la fiche pour le nouveau son  + jeu / activité autour du nouveau son

- dimanche : dessins sur le thème des histoires.

 

Pensez à écrire ou à faire écrire son prénom à l'enfant au dos de ses dessins, ajouter la date, et gardez tous ses dessins avec les histoires. Mettez le tout dans un porte-vues ou un classeur avec des pochettes plastifiées, et vous aurez un livre de Unik et Tipi entièrement personnalisé qui sera un beau souvenir pour votre enfant ou élève.

 

A l'heure du tout virtuel, les enfants ont besoin de manipuler concrètement des livres, des feuilles, des mots, des dessins, des crayons de couleur et des feutres. Justement, vous pouvez facilement faire découper les mots des fiches son à l'élève et les ranger dans la pochette plastique avec la fiche son correspondante (pour cela il faut deux exemplaire de chaque fiche son : un pour découper les mots et un en référence, pour poser les mots découpés dessus par exemple, comme sur un jeu de loto -> lien vers la section du guide sur le jeu du loto.)

 

Note à propos des élèves ayant des difficultés (dyslexie, troubles de l'attention, ...) :

C'est un atout d'avoir des fiches et des histoires SANS dessin ou illustration, car cela leur permet de se concentrer UNIQUEMENT sur les mots et phrases à lire. Bien sûr, ces élèves dessineront eux mêmes aussi avec plaisir sur les thèmes des histoires, d'ailleurs ils peuvent parfois être beaucoup plus doués pour le dessin que pour la lecture. Au moment de la lecture, il suffit de leur présenter uniquement la pochette plastifiée avec les mots ou le texte de l'histoire, ou de ranger dans le porte-vues la fiche son et l'histoire face à face sur une double page, et les dessins ensuite. Un critère est de voir si votre élève suit attentivement les mots quand vous mettez le doigt en dessous de ce que vous lisez. Si oui, tout va bien, sinon, vérifiez quand vous lui lisez une autre histoire, s'il passe son temps à regarder l'illustration plutôt que les mots que vous êtes en train de lire, utilisez les conseils ci-dessus.

 

Dans quel ordre ?

Il est important de respecter l'ordre des sons et des histoires, car à chaque nouveau son étudié, les mots de la fiche et surtout l'histoire font appel aux sons déjà étudiés auparavant.

 

Il y a aussi une progression dans les histoires :  Par exemple, au début on ne sait pas qui est Tipi (ou en tout cas on ne peut pas être sûr). Cela fait partie du suspens donc ne le dites pas à l'élève si vous avez deviné ou lu la suite. L'élève découvre des indices au fur et à mesure de la progression et cela va le motiver à lire l'histoire suivante.

 

Méthodologie :

La progression est très logique, entièrement phonétique et basée sur les sons, avec un déchiffrage par syllabes. Le but est de rendre la lecture simple, logique et fluide pour que le lecteur y trouve du plaisir et ait envie de continuer à lire. Et surtout pour qu'il accède au sens de ce qu'il lit. Aucun mot outil n'est à apprendre. Aucune exception n'est intégrée dans un texte sans avoir été étudiée auparavant.

 

Dans le guide détaillé pour chaque son (que vous trouverez plus bas), tout ce que vous pouvez dire à l'élève est en couleur (bleu pour la lecture et la compréhension, c'est le niveau de base; vert pour la grammaire, c'est un niveau plus avancé, selon les facilités de l'élève, vous pouvez l'utiliser dès la première découverte de chaque fiche et histoire, ou y revenir plus tard). Par exemple, si votre ou vos élèves sont en CE1, vous pouvez directement utiliser les niveaux bleu et vert. Les conseils, explications et notes pour vous en tant qu'enseignant ou accompagnant sont en noir, ce qui vous permet de les distinguer facilement de ce que vous pouvez dire à l'élève. Toutes les réponses aux questions que vous posez à l'élève sont indiquées, et même si cela vous paraît facile voire évident, pensez aux parents et aux élèves qui ont une langue maternelle autre que le français.

 

Les mots sont séparés par syllabes dans les fiches son pour faciliter le déchiffrage à la première rencontre avec le mot. Cette séparation en syllabes est faite pour aider le lecteur, et les doubles lettres sont regroupées pour plus de facilité. Par exemple : di ffi ci le (au lieu de dif fi ci le qui serait la séparation « académique »). Les mots sont séparés entre eux par des traits verticaux.

 

Le mots sont ensuite écrits normalement (sans séparation entre les syllabes) dans les textes, pour que l’élève soit préparé à la lecture d’autres textes et livres. Si l'élève a a du mal à "attacher les syllabes pour faire un mot", voir ci-dessous l'exercice "coller les syllabes" fait exprès pour l'aider.

 

La méthode Alvea peut être employée en complément d'une méthode de lecture scolaire (tout manuel de CP) - ou de manière autonome. Un article du Blog explique aussi comment combiner la méthode Alvea avec la méthode des Alphas et la méthode Borel-Maissony.

 

Ecriture :

L'élève peut repasser sur les mots des fiches son avant d'écrire les mots sur une feuille ou dans un cahier. Laissez l'élève écrire en écriture script, c'est à dire comme sur les fiches, (et dans la taille qu'il veut, pas en tout petit entre les lignes des cahiers). S'il ne sait pas ou maîtrise mal l'écriture cursive. Il faut savoir

- que dans d'autres pays, les élèves écrivent en script tout le CP (et dans des caractères de grande taille). Ils ne commencent l'écriture cursive qu'en CE1. Cela a le grand avantage de la cohérence avec la lecture, les caractères lus et écrits étant les mêmes.

- que pour des élèves dyslexiques, dyspraxiques ou ayant d'autres troubles des apprentissages, l'écriture cursive est très difficile. Mieux vaut mobiliser les ressources pour la lecture et les faire écrire en script (et seulement en script) dès le CP et tout le primaire. A l'entrée en 6ème, cela ne posera plus de problème par rapport aux autres élèves, puisqu'après au collège, chaque élève peut écrire comme il le souhaite du moment que c'est lisible.

Voici le lien vers les fiches spécial écriture avec des lignes-guide et la méthode et les idées d'activité et de jeu associées.

 

Grammaire :

Les notions de grammaire sont abordées naturellement et dans le contexte, au fur et à mesure de la découverte de nouveaux mots et de nouvelles phrases (la grammaire est en vert dans le guide). Des exercices et activités permettent à l'élève de mettre ces notions en pratique.

Les notions suivantes sont abordées :

  • Majuscules des prénoms
  • Phrases interrogatives et exclamatives
  • Féminin et masculin
  • Conjugaison du verbe avoir
  • Notion de temps (passé, présent, futur)
  • Majuscule des mots comme la Terre, le Soleil, la Lune, l'Histoire
  • pluriel en -aux de certains mots en -al (un cheval, des chevaux)

 

Vocabulaire :

Dans chaque fiche son, l'élève découvre et apprend à lire de nouveaux mots. C'est l'occasion de lui expliquer le sens des mots nouveaux, compliqués ou conceptuels. Vous trouverez dans ce guide une aide pour ces explications, afin de pouvoir expliquer les mots et les concepts avec un vocabulaire facile à comprendre par l'élève. Des liens vous permettent d'aller plus loin dans les concepts et notions abordées, par curiosité ou pour mieux répondre aux questions de votre ou vos élèves.

 

Pour continuer à développer le vocabulaire de votre ou vos élèves, lisez leur tous les jours des histoires - plus longues et développées que celles qu'ils ou elles apprennent à lire, des articles de journaux pour enfants, des paroles de chansons, des poèmes, des livres, etc. (vous pouvez vous inspirer de la méthodologie de ce guide pour expliquer les mots compliqués et pour vérifier le compréhension du sens de l'histoire). Vous trouverez quelques suggestions dans le paragraphe suivant :

 

Livres à lire à vos élèves (et/ou à vos enfants) :

Quelques suggestions :

  • Momo ou l'étrange histoire des voleurs de temps et de l'enfant qui rendit aux gens le temps qui leur avait été volé, de Michael Ende.
    "Un vrai petit chef-d'œuvre qui célèbre les valeurs humaines et l'amitié, par l'auteur de L'histoire sans fin. ",
    https://www.decitre.fr/livres/momo-9782747024693.html

Et les maths dans tout cela ?

Quel rapport, direz-vous ? Il s'agit de lire les chiffres et nombres écrits en toutes lettres et de pouvoir les convertir dans une écriture numérique (dix-huit -> 18) et dans l'autre sens aussi. Pour cela il faut avoir compris les concepts de dizaine de d'unité (et ensuite de centaine). Le plus simple est d'utiliser un boulier avec dix rangées de dix, donc cent boules en tout. Les autres méthodes sont les réglettes en bois (avec une couleur et une taille correspondant à chaque chiffre de 1 à 10), les perles (même principe, sans couleur, mais avec en plus des carrés de dix dizaines soit 100 perles) - utilisées dans la méthode Montessori, et sinon du papier à petits ou grands carreaux avec un crayon noir et une règle pour dessiner les rectangles de dizaines, les carrés d'unités, etc.

Bien sûr ce matériel peut servir aussi à bien d'autres activités mathématiques qui ne font pas appel à la lecture de chiffres et nombres écrits en toutes lettres : compter de 2 en 2, de 3 en 3, à rebours, faire des additions, des soustractions, des compléments à la dizaine, des multiplications, des divisions, etc. Il permet surtout de visualiser et de manipuler concrètement (manuellement) les chiffres et les nombres, ce qui est indispensable.

 

Et l'Histoire, et les sciences ?

Un des concepts intéressants à comprendre pour l'élève est que tous les domaines sont liés, que lire permet aussi de découvrir l'Histoire avec un grand H (avec par exemple l'invention de l'imprimerie), de lire les légendes dans un schéma en sciences, de se poser des questions sur le sens des mots, d'exprimer ses sentiments avec des mots et de comprendre les sentiments des autres personnes, de donner donner libre cours à son imagination en faisant des dessins en rapport avec une histoire lue ou d'inventer et d'écrire sa propre histoire, que pour faire des mathématiques, il faut lire les chiffres et les nombres écrits sous forme numérique puis en toutes lettres, etc.

 

A quoi ça sert d’apprendre à lire ? Comment l’expliquer à votre enfant ?

Voici quelques suggestions :

Apprendre à lire sert à

  • lire ce que t'écrivent ceux que tu aimes et leur écrire à ton tour
  • comprendre le monde : lire des livres, lire des informations sur ce qui se passe dans ta région, ta ville, dans ton pays et dans d’autres pays,
  • exprimer tes idées et en garder une trace, c’est à dire pouvoir relire plus tard ce que tu as écrit et aussi échanger des idées avec d’autres.
  • te faire plaisir et te faire imaginer et rêver: lire des poésies, des belles histoires, etc.
  • développer ton imagination en créant des images dans ta tête qui correspondent à ce que tu lis (principalement en lisant des textes avec peu d'illustrations, car si tout est déjà illustré, cela empêche une partie de ce processus imaginaire)
  • lire les noms des stations de métro, de bus, de train, lire un plan de métro et de bus
  • lire les noms des rues, lire un plan / une carte
  • faire des recherches sur internet
  • s’organiser : écrire les choses à faire et pouvoir se relire
  • savoir ce que tu achètes en lisant ce qui est écrit sur les étiquettes et sur les emballages quand tu fais les courses

 

Qu'est ce que tu vas apprendre avec Unik et Tipi ?

 

En apprenant à lire avec Unik et Tipi, tu vas découvrir leurs aventures et aussi apprendre de nouveaux mots, mieux comprendre la nature et le monde qui nous entoure, apprendre à exprimer les sentiments avec des mots, mieux comprendre la notion de temps, les chiffres et les nombres, etc. Il y a aussi des d'idées d'activités et de jeux autour des thèmes des histoires, pour qu'apprendre à lire soit un plaisir et surtout un moyen de t'intéresser à plein de choses et de développer ta créativité et ton imagination. Tu pourras aussi apprendre à écrire les mots que tu as lu, puis écrire  des phrases, et, enfin, inventer et écrire toi même des histoires. Tu auras aussi de nombreuses occasions de développer tes talents en dessin.

 

 

Fiche début

Objectif :

La fiche de début permet d’expliquer (ou de réexpliquer si besoin) qu’il faut combiner les lettres pour faire des syllabes : l  a -> la, l  e -> le , puis les syllabes pour faire des mots, comme dans

vi  te -> vite.

Elle permet d’apprendre à lire des mots simples qui vont servir pour la suite, ainsi que les prénoms de nos deux héros Unik et Tipi.

 

Ce que peut dire l’accompagnant (en bleu dans toute la suite):

« Maintenant nous allons lire une liste de mots. Je vais te la lire une fois et ensuite tu pourras la lire.

Regarde bien les lettres et les mots pendant que je lis. Au fur et à mesure, je vais suivre avec le doigt ce que je lis. »

 

Note : Penser à toujours dire le son que font les lettres (le m fait « mmmm », le b fait « bbbb », le c fait le son « k », le « g » fait le son « gue », le s fait « ssss », etc.). Il y a un seul son par lettre au début. Les cas « particuliers » comme quand le c se lit « ssss » dans « ce » / « ci » seront vus plus tard.

 

L’objectif est que la lecture soit la plus facile et logique possible, pour que l’élève automatise d’abord le processus : « son des lettres » -> syllabe -> mot.

 

Si l'élève veut faire une pause après quelques mots, il peut le montrer par exemple en focalisant son attention sur autre chose, en posant une question, en se levant ou en bougeant sur sa chaise. Respectez ce besoin, la lecture doit rester un moment convivial et de plaisir, répondez à ses questions et/ou autorisez le à faire autre chose pendant un temps. Ce n'est pas la quantité qui compte mais la motivation et la compréhension. Si besoin reprenez plus tard dans de bonnes conditions quand il est reposé et concentré. Pour un élève dyslexique, par exemple, lire quelques mots peut demander énormément d'efforts. Nous ne sommes pas tous égaux devant la lecture. Il est tout à fait possible de lire la fiche en plusieurs fois, il faut s'adapter à l'enfant.

 

Dans le titre « Le début » :

« Pour t’aider : le d est rempli / colorié dedans.

Il y a le son é comme dans été.

Les mots sont séparés par des traits verticaux. Les syllabes sont séparées par des espaces quand on découvre les mots pour la première fois. »

Note : dans les textes, le D aussi est rempli à l’intérieur.

 

Dans le prénom « Tipi » :

« le p est en perspective, on peut aussi dire en relief ou en profondeur, c’est pour cela qu’il a du bleu qui lui donne de la profondeur »

Note pour l’enseignant : dans les textes, le grand P aussi est en relief.

« Tipi c’est un nom ou un prénom car le mot Tipi commence avec une majuscule. Unik aussi. » Les explications d'orthographe et de grammaire sont en vert dans ce guide. Tous les prénoms, les noms de famille, les noms des pays et des villes s'écrivent avec une majuscule.

 

Note : Le marquage du d (rempli dedans) et du p (en perspective) permet de les distinguer du b.

 

Dans le mot « libre » :

« le b est tout noir, et il a du ventre / du bedon, ce qui permet de le distinguer du d et du p qui eux ont de la couleur. »

 

Note : Le q sera revu avec le son « qu » et sera lui aussi marqué de manière à l’identifier facilement, il n’y a pas besoin de le connaître au début.

 

 

Dans le mot « ami » :

il y a une mouette sur le m (et le M) - qui vole au dessus d’eux - , quand on entend le son « mmmm ».

 

Note : Il y a une mouette seulement quand on entend bien le son « mmmm » (c’est à dire quand le m ne fait pas partie d’un son comme « em » / « am » ou « aim » où on n’entend pas le son « mmmm »).

 

La mouette permet de distinguer le son « mmmm » du son « nnnn ».

 

Dans le mot « trop » :

« le p est en gris car on ne prononce pas. C’est une lettre muette. »

Note : Les lettres muettes sont également grisées dans les mots "pas" et "repas" de la première fiche, et plus généralement dans toutes les fiches et textes.

Les e que l’on entend peu en fin de mot ne sont pas grisés (par exemple dans aime, aide)

 

«  A toi de lire maintenant. »

 

Note : Si l’élève a du mal à passer des syllabes au mot, continuez avec la fiche suivante, il y a un exercice proposé qui aide à « coller les syllabes ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’image du son ê / è / est celle d’une forêt, avec un, deux ou trois arbres, selon le nombre de lettres :

  • 1 arbre pour ê, è,
  • 2 arbres pour le « es » dans les, des.
  • 3 arbres pour « est » (verbe être)

 

Explication pour l’élève :

"La forêt est l’image pour le son ê car dans forêt on entend le ê à la fin."

Une astuce pour mieux t’en rappeler : tu peux voir que les arbres ont des cimes (= haut des arbres) en chapeau pointu comme l’accent circonflexe ^.

 

Les cimes sont aussi celle d’une montagne, et tu peux penser que tu fais du ski pour descendre de la montagne, comme l’accent grave, qui descend à partir du haut du chapeau pointu.

 

Avantage :

Le fait de penser au chapeau pointu, appelé aussi accent circonflexe, en association avec le

 è (accent grave, qui descend) aide à éviter la confusion avec le é (accent aigu, qui monte).

 

Vous pouvez à ce stade faire des jeux sur le sons ê. Il y a des idées de jeu ici à droite ->

 

Ce que peut dire l’enseignant :

« Maintenant nous allons lire une liste de mots avec le son ê. Je vais te la lire une fois et ensuite tu pourras la lire.

Regarde bien les lettres et les mots pendant que je lis. Au fur et à mesure, je vais suivre avec le doigt ce que je lis. L’arbre ou la forêt sont là pour nous aider à chaque fois qu’il y a le son ê.

 

Dans Elle, le E fait aussi le son ê, c’est pourquoi il y a un arbre sous le E. Pareil pour le mot « elle » avec un e minuscule. »

 

Faites remarquer que le groupe de lettres « est » se lit aussi « ê ». Vous pouvez expliquer quil s’agit du verbe être, comme dans « il est en classe» ou « elle est en train de lire».

 

Dans cette fiche seulement, les mots et les phrases à lire sont sur la même fiche.

 

Les syllabes des mots sont séparées par un espace pour faciliter le déchiffrage. Le mot entier est séparé du mot suivant par un trait vertical. Les mots peuvent être découpés selon les traits pour en faire des étiquettes et créer de nouvelles phrases, ou pour se concentrer sur un seul mot à la fois pour le lire ou le recopier, par exemple. Vous trouverez à droite un exercice pour "coller les syllabes" et passer des syllabes au mot.

 

«  A toi de lire maintenant. »

 

Lire le son ê / è / est

 

Idées de jeu / d'activité

  • Essaye de trouver d’autres mots avec le son « ê/è »
    Note : A ce stade, l’orthographe du mot trouvé n’a pas d’importance. Il s’agit d’un jeu sur les sons (exercice de phonologie).
  • Essaye de faire une phrase avec le plus possible de mots avec le son ê / è

 

Idée de dessin

- Dessine une forêt

 

 

Exercice pour passer des syllabes au mot :

"coller les syllabes"

Si l’élève a du mal à associer les syllabes pour faire le mot, vous pouvez

  • imprimer la fiche en deux exemplaires,
  • mettre de côté un exemplaire qui servira de support
  • faire découper d’abord les mots selon les traits
  • prendre un mot avec des syllabes
  • faire lire les syllabes
  • découper chaque syllabe et les coller ensemble sans espace sur l’exemplaire support. Expliquer qu’il faut coller ensemble les syllabes pour lire le mot et faire lire le mot « collé »

 

 

 

 

Jeu du loto

"Découpe la fiche avec les mots selon les lignes pour en faire des petites cartes. Joue à poser les petites cartes avec les mots sur la fiche." Pour cela il faut faire imprimer deux exemplaires de la fiche, idéalement sur du papier un peu plus épais. Dans le cadre d'un usage scolaire, il est aussi possible de plastifier les fiches imprimées pour en augmenter la durabilité et de découper les mots à l'avance.

 

Variante à deux ou en petit groupe : "On retourne les petites cartes de manière à ce que l'on ne voit pas le mot, et on pioche à tour de rôle." Si un élève a du mal, après avoir essayé tout seul, les autres peuvent l'aider.

 

Idée de dessin

Dessine une mouette qui vole comme celle sur le m du mot "ami". Laisser l'élève dessiner comme bon lui semble. Ne faites que des remarques positives ou qui montrent que vous vous intéressez à l'élève et à son dessin (tu as bien choisi les couleurs, j'aime particulièrement les ailes / les yeux / le bec / les pattes / le décor / etc, elle a l'air de voler haut / loin / vite / avec ses amies / etc.)

 

Idée d'activité

Trouve toutes les lettres muettes puis compte le nombre de mots avec des lettres muettes

 

 

 

Lire le son ou

 

La fiche son "ou"

L’image du son "ou" est celle d’un trou. A chaque fois que tu vois les lettres ou avec le trou en dessous, on lit "ou". Pour faire plus intello, on peut penser aussi à une balance stylisée, pour symboliser le concept « ou » (A « ou » B).

 

Les mots de l’histoire avec le nouveau son / phonème sont présentés d’abord dans la fiche, ce qui permet à l’élève de s'entraîner et d’avoir déjà lu les mots séparément avant de lire l’histoire complète.

 

L’histoire utilise les sons et les images déjà vus dans les fiches précédentes, ici par exemple la forêt pour lire « est » et le « E » de Elle.

 

L’objectif est que l’élève automatise un nouveau processus : phonème (on peut dire aussi son complexe, comme le « ou ») -> syllabe -> mot,

alors qu’avant il avait appris  « son des lettres » -> syllabe -> mot

 

C’est tout l’intérêt de la méthode visuelle Alvea qui va permettre d’automatiser cette association de deux lettres qui forment un son complexe (lorsqu'il ne suffit plus de connaître le son que forment les lettres).

 

« il y a deux types de ou :

le « ou bien » : au menu, il y a fromage « ou » dessert -> on peut dire aussi fromage « ou bien » dessert »

le « où ça ?» avec un accent sur le u : où vas-tu ? où est Tipi ? où est-il ?

Les deux types de « ou » se lisent et s’entendent pareil mais s’écrivent différemment »

 

L'histoire "Unik est fou":

Compréhension : "Il court". Qui est-ce qui court ? C'est Tipi.

 

Pourquoi Unik est-il tout fou ? (Car Tipi est parti)

 

"Elle tourne le cou": Qui tourne le cou ? C'est Unik. (Cela ne peut pas être Tipi puisque Tipi c'était "il" - "Il" c'est le masculin). "Elle", c'est le féminin.

 

L'histoire est composée de phrases. Chaque phrase se termine par un point. Le point indique la fin de la phrase.

Il y a trois types de points :

  • Le point simple "."

  • Le point d'interrogation '?', c'est lorsqu'il y a une question. Une idée d'exercice est de trouver les deux questions dans le texte.

  • Le pont d'exclamation "!" exprime la surprise, la joie, la colère, un ordre, ... .Par exemple "Comme elle a grandi !". Ici il exprime l'urgence : "Vite ! Trouve-le "

 

 

 

 

Idées de jeu / d'exercice

  • Essaye de trouver d’autres mots avec le son « ou »
  • Fais des phrases avec le « ou » de « ou bien », comme par exemple : le matin ou le soir, …
  • Pose des questions avec le « ou » de « où ça ? », comme par exemple « où est mon crayon » « où est-ce que tu vas à l’école ? »  et demande à un autre élève ou à l’enseignant de te répondre.
  • Trouve les deux questions dans l'histoire et souligne les. Pour t'aider, cherche les points d'interrogation "?"

 

 

Idée de dessin

- Dessine Unik qui est tout fou.

 

 

 

Lire le son ch

 

La fiche son ch

L’image du son "ch" est celle d’un chat. A chaque fois que tu vois les lettres ch avec le chat en autour, on lit "ch"

 

La fiche utilise l’arbre de la forêt pour les sons « è » dans les mots cherche, chèvre et chêne.

L’histoire utilise les sons et les images déjà vus, ici par exemple la forêt pour lire « est ».

 

C'est l'occasion d'apprendre de nouveaux mots ou de savoir les définir.

 

Le mot chou a plusieurs sens :

- le légume que l'on mange : chou rouge, chou blanc, chou-fleur, chou de Bruxelles

- "chou" veut aussi dire joli, mignon : "Qu'est ce que c'est chou"

- la pâtisserie que l'on remplit de "pâte à choux"

 

Le chahut est ce qui se passe quand on chahute, du verbe / de l’action « chahuter », qui veut dire

"Empêcher quelqu'un de parler ou d'enseigner en faisant du chahut, c'est à dire du bruit, par exemple en parlant fort."

 

On dit « un cheval », mais pour deux ou plus, « deux chevaux » ou « des chevaux ».

Quand il y a un objet ou une personne, cela s'appelle le singulier, et à partir de deux, le pluriel.

Par exemple : un journal, des journaux quand il y en a plusieurs. "Un journal" c'est le singulier et "des journaux" le pluriel,

 

L'histoire "Tipi a vu un chat":

Compréhension : Pourquoi Tipi est-il parti ? (Parce qu'il a vu un chat)

Qui peut bien être Tipi ? Et pourquoi ? Laisser l'élève faire des hypothèses et expliquer le pourquoi de son hypothèse. Par exemple :

  • Si l'élève dit "Tipi peut être un homme ou un garçon". On lui demande pourquoi. On le laisse expliquer pour voir quelle est la raison qu'il propose et si besoin on lui explique "à cause du il, par exemple dans la phrase 'Il a couru.".
  • Si l'élève dit "Tipi peut être un animal." Pourquoi ? Parce qu'il a peur du chat".
  • L'élève peut aussi deviner et utiliser son intuition pour trouver la réponse, il faut lire dire "oui, c'est fort possible, mais nous ne pouvons pas encore être sûrs".

Il faut laisser un peu de suspens, il y aura d'autres indices dans les histoires suivantes et cela va le motiver à lire pour trouver la réponse. "Il faut lire les histoires suivantes pour avoir la réponse."

 

 

 

 

Idées de jeu

  • Trouve les animaux dans la fiche du son ch (chat, chèvre, cheval).
  • Connais-tu d’autres animaux avec le son ch ? (chien, chameau, …)
  • Imagine une phrase avec chaque mot de la fiche
  • Dans l'histoire, trouve les deux phrases avec une exclamation et souligne les. Pour t'aider, il y a un point d'exclamation à la fin de ces phrases.

 

Idée de dessin

- Dessine un chat. Pour aider l'élève; s'il a envie, vous pouvez lui dessiner pour commencer un cercle et ajouter les deux oreilles en chapeau pointu. "Si tu as envie, je commence en traçant un cercle pour la tête. Est-ce que tu as envie ? Ensuite j'ajoute deux chapeaux pointus pour les oreilles. Maintenant, tu peux continuer !"

Laisser l'élève dessiner le chat comme bon lui semble. Cela peut être créatif et ne pas ressembler à un chat tel que vous l'imaginez. Tous les dessins sont bons.

 

Lire le son an / en / am / em

 

Idées de jeu

Dans la fiche son

  • "Trouve les mots dans la fiche qui ont deux fois le son an" (qu'il s'écrive an / en / am / em n'a pas d'importance ici). "Pour t'aider su peux chercher les mots où il y a deux images de dents" (enfant et chantant)
  • "Trouve les mots dans la fiche qui ont un contraire et entoure les".

Dans l'histoire

  • "Dans l'histoire, trouve la phrase avec une exclamation et souligne la. Pour t'aider, il y a un point d'exclamation à la fin de cette phrase."

  • "Dans l'histoire, trouve la phrase avec une question et souligne la. Pour t'aider, il y a un point d'interrogation à la fin de cette phrase."

  • "Unik joue en chantant". Trouve la phrase dans le texte et souligne là. Imagine ce à quoi Unik peut jouer et imagine la chanson que Unik peut chanter. Et toi, quelle est ta chanson préférée ? Tu as envie de la chanter ? (Si l'enfant n'a pas envie, vous pouvez lui proposer d'écouter la chanson). Surtout soyez positif. Ne jugez pas ses réponses. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Et s'il n'a pas d'idées, formulez la question autrement, par exemple : A quoi tu aimes jouer ? Est-ce que Unik aimerait aussi y jouer ?

  • "Unik joue avec Tipi dans le champ". Trouve le mot "champ" et souligne le. Dans un champ on peut par exemple faire pousser du blé, des légumes ou des fruits. Qu'est ce que tu connais comme légumes ? Qu'est ce que tu connais comme fruits ? Le blé sert à faire de la farine. Il doit d'abord être moulu, autrefois on utilisait pour cela un moulin (si besoin aller sur internet pour montrer l'image ou la photo d'un moulin). Est-ce que tu as déjà utilisé de la farine et qu'est ce que tu as fait avec ? (un gâteau, des biscuits, des cookies, des crêpes, du pain, ...). "Par exemple pour faire du pain, il faut de la farine, de l'eau, du sel, et de la levure pour qu'il gonfle. On peut ajouter aussi de l'huile, des graines de céréales, du fromage, etc."

 

 

 

 

La fiche son an / en / am / em

L’image est celle d’une dent (molaire = dent du fond de la bouche) avec ses racines. Dans le but de lire de manière facile et fluide, l’image est la même pour les différentes orthographes du son (graphèmes an / en / am / em).

 

Le mot « plan »

Le mot « plan » a deux significations :

  • le plan d’une ville, le plan de métro
  • j’ai un plan pour faire une belle surprise à la maîtresse. Cela veut dire que je connais les étapes nécessaires pour réaliser ce projet - Le plan est dans ma tête.

 

Le mot « avant »

Nous allons faire une phrase qui utilise ce mot, par exemple : « Avant la pluie, je prépare mon parapluie».

Essaie toi aussi de faire une phrase avec le mot « avant ».

Quel est le contraire du mot « avant »? (après)

Nous allons faire un phrase avec le mot « après » :

« Après la pluie, je mets mon parapluie à sécher »

Essaie toi aussi de faire une phrase avec le mot « après ».

 

Et si je dis « Après la pluie, je mets mon parapluie à sécher avant de le ranger », dans quel ordre est-ce que le fais les choses ?

Qu’est ce que je fais en premier et en deuxième ?

(En premier je mets mon parapluie à sécher et en deuxième je le range)

 

Le mot « devant »

Nous allons faire une phrase qui utilise ce mot, par exemple : « Dans le train, une dame est assise devant moi».

Essaie toi aussi de faire une phrase avec le mot « devant ».

Quel est le contraire du mot « devant »? (derrière)

Nous allons faire un phrase avec le mot « derrière » :

« Dans le bus, il y a un enfant assis derrière moi »

Essaie toi aussi de faire une phrase avec le mot « derrière ».

 

"Si dans le train, Unik est assise devant toi et que Tipi est assis derrière toi, dans quel ordre êtes-vous assis?"(Unik puis toi puis Tipi si l'on part d'Unik - et l'inverse si on part de Tipi -  inciter l'élève à faire un dessin en écrivant les prénoms)

 

Le mot "blanc"

"Parfois, le ciel est tout blanc". Fais toi aussi une phrase avec le mot "blanc."

Maintenant je vais dire "la page du cahier est toute blanche", parce qu'on dit "la page", c'est au féminin. . Essaye toit aussi de faire une phrase avec le mot "blanche".

On dit le ciel est blanc car "le ciel" est au masculin, fais une autre phrase avec le mot "blanc" au masculin maintenant.

 

Le mot « grand »

Quel est le contraire du mot « grand » ? (petit)

Et que pourrait-on dire de quelqu’un qui est entre petit et grand ?

(moyen / de taille moyenne / dans la moyenne / de taille

intermédiaire / …)

 

Le mot « prend »

Faisons une phrase avec le mot « prend » : « Il prend son vélo. »

Cela vient de l’action de prendre. Par exemple « prendre un livre ».

Essaie toi aussi de faire une phrase avec le mot « prend ».

 

Le mot « enfant »

Complète les phrases :

« Avant d’être un enfant on est … » (un bébé / un petit enfant / un nourrisson / petit … de nombreuses réponses sont possibles)

« Après avoir été un enfant, on est … » (un adulte / un ado / un adolescent / grand / plus grand / âgé / plus âgé / … de nombreuses réponses sont possibles)

 

Le mot « dedans »

« Avant la naissance, le bébé est dans le ventre de la mère, il est dedans. » (D’ailleurs le bébé dans le ventre s’appelle un foetus.)

Fais toi aussi un phrase avec le mot « dedans ».

Quel est le contraire du mot « dedans » ? (dehors)

« Après la naissance, le bébé est sorti du ventre, il est dehors ».

Fais toi aussi un phrase avec le mot « dehors ».

 

Le mot « temps »

Le mot « temps » a deux sens :

  • « Il faut du temps pour que le bébé grandisse dans le ventre de la mère jusqu’à la naissance, il faut 9 mois » Le temps c’est la durée.
  • « Quel temps fera t-il demain ? Le soleil brillera-t-il ? » Là c’est le temps qu’il fait au sens de la météo.

Fais toi aussi une phrase avec le mot temps pour chacun des sens du mot (une phrase avec le temps au sens de « durée » et une phrase avec le temps au sens de « météo »).

Quand le temps passe, tu grandis (et tu deviens plus âgé). Quel âge as tu maintenant ?

Il y a un an, tu avais quel âge ? (faire le calcul avec un an de moins). Répéter "tu avais ... ans", et dire "tu vois c'est le passé."

Dans un an, tu auras quel âge ? (faire le calcul avec un an de plus). Répéter "tu auras ... ans", et dire "tu vois c'est le futur."

Pour aller plus loin dans la réflexion sur le Temps, lire à vos enfants (ou à vos élèves) les aventures de Momo, une petite fille qui rayonne de joie et qui résiste aux hommes en gris qui volent le temps aux gens. https://www.decitre.fr/livres/momo-9782747024693.html

 

Le mot « empathie »

L’empathie c’est le fait de pouvoir se mettre à la place de quelqu’un d’autre, de percevoir ce qu’il ressent.

Par exemple si un autre enfant est triste parce qu’il a perdu son doudou, tu peux imaginer que tu serais triste à sa place aussi. Du coup, tu peux plus facilement aller lui parler pour le consoler.

Est-ce que tu as déjà été triste parce que d'autres étaient tristes ? (Si l'élève a du mal à comprendre la la question ou n'a pas d'idée, vous pouvez lui suggérer "Est-ce que tu as déjà été triste ou eu peur quand tu as vu un film, une vidéo ou un dessin animé ? Pourquoi ? - Essayez de lui faire raconter la scène, ce qui est arrivé et à qui, et lui expliquer qu'il a été triste ou eu peur comme le personnage du film, de la vidéo, ou du dessin animé.)"Quand tu es triste ou que tu as peur comme un de tes amis ou comme le personnage dans un film ou un dessin animé, tu as les mêmes sentiments que lui, comme si tu étais à sa place, c'est cela l'empathie".

 

Le mot « différent »

« Même si nous sommes différents parce que tu es plus âgé que moi, je suis sûre que nous pouvons trouver un jeu qui nous amuse tous les deux »

Fais toi aussi une phrase avec le mot « différent ».

Quel est le contraire du mot « différent » ? (pareil / identique / les mêmes / …) Fais une phrase avec ce mot.

Sur le thème de la différence, une belle chanson de Juliette Gréco à écouter, et vous pouvez ensuite lire les paroles à l'élève (ne lui demandez pas de lire tout seul les paroles) :

"Un petit poisson, un petit oiseau"

Voici un lien pour les paroles :

https://www.paroles-musique.com/paroles-Juliette_Greco_-Un_petit_poisson_un_petit_oiseau-lyrics,p07784900

Vous pouvez écouter la chanson sur votre plate-forme préférée.

 

L'histoire "Tipi demande encore":

Lecture :

Lorsque vous lisez la première fois l'histoire à l'élève, vous pouvez lui expliquer :

  • Dans « Déjà », le D majuscule est aussi rempli dedans, comme le d minuscule.
  • Le « à » avec un accent grave se lit comme un « a » sans rien.

 

Compréhension : "Que savons nous de plus sur Tipi ?"

  • il est toujours affamé
  • il a de grandes dents
  • il joue à la balle avec Unik dans un champ

Qui peut bien être Tipi ? Et pourquoi ? Continuer à laisser l'élève faire des hypothèses et expliquer le pourquoi de son hypothèse. Surtout ne pas lui donner la réponse.

  • S'il a trouvé la réponse, il faut lire dire "oui, c'est de plus en plus probable que tu aies trouvé.
  • Mais peut-on être tout à fait sûr ?" (non)
  • Y a t-il d'autres réponses possibles ? (oui : un singe / un chat / un loup apprivoisé ...).

Il faut laisser un peu de suspens, il y aura d'autres indices dans les histoires suivantes et cela va le motiver à lire pour trouver la réponse. "Il faut lire les histoires suivantes pour être tout à fait sûr."

 

 

 

Lire le son o / au / eau

 

La fiche son o / au /eau

L’image est celle du rond que fait la lettre et le son o.

 

Le mot « bonobo »

Le bonobo est un singe très proche de l’homme.

Note : la ressemblance génétique est de 98,7 %

C’est une espèce menacée, cela veut dire qu’il peuvent disparaître pour toujours si les hommes continuent à détruire les forêts où ils vivent et à les chasser pour les tuer même si cela est interdit.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bonobo

 

Combien de fois entends tu le son o dans bonobo ? Combien de fois vois tu la lettre o dans le mot bonbon ?

 

Les mots « auto » et « automobile »

Le mot « auto » est l’abréviation du mot « automobile ». Une abbréviation est un mot plus court qui veut dire la même chose. Par exemple quand on dit « j’ai acheté un kilo de légumes », « un kilo » est l’abréviation de « kilogramme ». Je dis aussi parfois « ciné » pour « cinéma » et « pub » pour « publicité ». « ciné » et « pub » sont des abbréviations, autrement dit des mots raccourcis parce que c’est plus rapide et facile à dire.

 

« Tout en haut »

Quel est le contraire de « tout en haut » ? (tout en bas / en bas / plus bas / moins en haut / pas tout en haut …). Si l’élève ne dit pas le mot « bas », on peut lui dire « pour le contraire d’en haut, on peut dire aussi en bas ».

Dans la pièce, ou dans la classe, st-ce que tu vois un objet qui est en haut ? Est-ce que tu vois un objet qui est en bas ?

Le mot « haut »  est de la même famille que « hauteur », cela veut dire qu’il ont une partie du mot qui est la même, ici c’est « haut ».

La « hauteur » c’est pour mesurer si c’est très haut ou pas. On peut par exemple la donner en mètres : « Le plafond est à 3 mètres de hauteur ».

 

Le mot « château »

Le a circonflexe « â » se lit comme le a tout seul.

 

« L’eau du seau »

Est-ce tu connais des endroits où il y a de l’eau ? (le robinet / l'eau qu'on boit / le verre / la carafe d'eau / les bouteilles d’eau / la cuisine / la salle de bains / la douche / l’évier/ les toilettes / la machine à laver / le lave-vaisselle / le jardin (quand on l’arrose) / dans la rue, sur le chemin, sur la route, dans les champs, etc. quand il pleut / une flaque d’eau / un lac / une piscine / une rivière / un ruisseau / la mer (on peut en profiter pour préciser que l’eau de mer est salée) / une station d’épuration de l’eau (pour nettoyer l’eau qui est sale avant de la réutiliser) / etc.) Si vous avez une classe, vous pouvez noter toutes les idées des élèves au tableau. Une fois que votre ou vos élève(s) ont terminé, proposez des endroits supplémentaires ("j'ai pensé aussi à ...")

 

Peut-on boire l’eau de la mer ? Pas vraiment - sauf un tout petit peu - car elle est trop salée.

C'est l'occasion d’expliquer qu’il faut être économe et consommer peu d’eau car on peut en manquer s’il ne pleut pas assez car la Terre se réchauffe.

Comment faire en pratique pour économiser l'eau ? : Par exemple prendre une douche au lieu d’un bain quand c’est possible, ou se laver avec un gant de toilette, attendre pour faire fonctionner la machine à laver qu’il y ait assez de linge pour qu’elle soit bien remplie, fermer le robinet pendant qu'on se savonne les mains, ...

 

« L’eau du seau» s’entend pareil que quand on dit « en haut », car dans les deux on entend le son « o », mais cela ne veut pas dire la même chose. Comment peut-on savoir de quoi il s’agit ?

A l’oral, c’est à dire si on parle, on sait par le mot qui est devant.

Pour l’eau du seau, il y a le son « lll » devant, qui s’appelle un article. Dans « l’enfant » et « l’élève », il y a aussi le son « llll » devant. Le mot « le » dans « le chat » ou « la » dans « la vie » qui sont aussi des articles. Donc on sait qu’il s’agit de l’eau qui coule parce qu’il y a l’article « llll » devant. On peut dire aussi "une eau", par exemple dans la phrase "une eau très propre". "une" est aussi un article. D'ailleurs on peut dire aussi "une vie" et "un chat". "un" est aussi un article.

A toi d’imaginer une phrase avec « l’eau ».

Pour reconnaître le « haut » de « en haut », on voit qu’il y a d’autres mots devant, comme « en haut », « plus haut », « moins haut », « extrêmement haut », « c’est haut ».

A toi d’imaginer une phrase avec le « haut » de « en haut ».

 

En plus, l’eau qui coule et le haut qui indique la hauteur ne s’écrivent pas pareil :

l’eau qui coule s’écrit en trois lettres : « e » «  a »  « u », qui ensemble font le son « o », c’est pourquoi l’eau qui coule a en image un rond plus grand qui contient les trois lettres.

Et le « haut » qui indique la hauteur s’écrit « h » (qui ne se prononce pas, on dit aussi une lettre muette) « a » « u » « t » (qui ne se prononce pas non plus). Le rond contient les deux lettres « a » et « u , car quand elle sont ensemble, elles font le son « o » (dans d’autres mots aussi).

 

Les mot « chaud » et 'chaude".

Un pull chaud (car le pull est un nom masculin - on dit un pull ou le pull). Dans ce cas le « d » en fin de mot est muet (ici grisé, pour indiquer qu’on ne le prononce pas)

Une eau chaude (car l’eau est un nom féminin - car on dit une eau). Ici on prononce le « de » en fin de mot pour chaude.

 

L'histoire "Tipi va-t-il dans l'eau":

Compréhension :

Où sont Unik et Tipi ? (à la mer)

Pourquoi Unik est-elle fière de Tipi ? (Car il est allé dans l'eau)

Qu’apprend-t-on de nouveau sur Tipi ?

- Il va dans l’eau

Est-ce que cela nous donne plus d’indications sur qui est Tipi ?

- Oui, on peut exclure les animaux qui n’aiment pas l’eau.

- Quels sont les animaux qui n’aiment pas aller dans l’eau et auxquels on avait pensé pour Tipi ?

Il y a les chats, donc Tipi n’est probablement pas un chat.

Il faut laisser un peu de suspens, il y aura d'autres indices dans les histoires suivantes et cela va le motiver à lire pour trouver la réponse. "Il faut lire les histoires suivantes pour avoir la réponse."

 

 

 

 

Idées de jeu

  • Fais une phrase qui contient les expressions "l'eau" et "plus haut" (Par exemple : Plus haut dans la montagne, il y a un lac avec de l'eau)
  • Dans l'histoire, trouve les deux phrases avec une question et souligne les. Pour t'aider, il y a un point d'interrogation à la fin de ces phrases.
  • Dans l'histoire, trouve la phrase avec un seul mot et souligne la (C'est la phrase "Oui.")
  • Trouve dix mots avec le son o. Je vais les écrire au fur et à mesure et tu pourras les compter.
  • Dans la fiche son, trouve tous les mots avec 2 syllabes (auto, bateau, château, nouveau, chaude). Combien y en a t-il ? (5)
  • Dans la fiche son, trouve tous les mots avec 3 syllabes (bonobo, rigolo). Combien y en a t-il ? (2)
  • Dans la fiche son, trouve tous les mots avec 5 syllabes (automobile). Combien y en a t-il ? (1)

 

 

 

Lire le son oi

 

La fiche son "oi"

L’image est celle d’un poids.

 

Les poids servent à peser un objet sur une balance. D’un côté on met l’objet et de l’autre les poids. On ajoute ou on retire des poids jusqu’à ce que la balance soit équilibrée.

Pour aller plus loin (photos de poids et de balances) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Balance_(instrument)

La balance est aussi le symbole de la justice et de l'équilibre.

 

Le mot « droit »

Il y a plusieurs sens :

  • « droit » comme la ligne droite que tu traces avec une règle.
  • Par exemple, on peut dire :
    • pour aller à l’école, tu prends « tout droit » puis « à gauche ».
    • L’arbre a poussé bien droit.
  •  «  droit » comme « as-tu le droit de faire cela ? ».
    • Il y a les droits des enfants :
      • Les enfants ont le droit d’être protégés, nourris, soignés, éduqués, de s’exprimer, d’avoir des loisirs, d’avoir une nature  préservée, un air propre à respirer, d’habiter une planète avec un climat vivable, dans un pays en paix, …
      • Les enfants qui ont des besoins particuliers et qui ont des difficultés dans leur vie de tous les jours doivent être aidés plus que les autres.
      • Pour aller plus loin : https://www.unicef.org/fr/convention-droits-enfant/lettre-ouverte-aux-enfants-du-monde
    • et aussi les droits qu’on a en tant qu’humain, on dit aussi « les droits de l’homme ». L’idée c’est que nous somme tous libres, que nous sommes tous égaux et que nous avons tous les mêmes droits. En fait, nous pouvons faire tout ce qui ne fait pas de mal aux autres.

      Donc pour savoir si on a le droit de faire quelque chose à d’autres personnes, il faut se dire « et si j’étais à leur place, comment je me serais senti si on m’avait fait cela ? ». Si la réponse est « j’aurais aimé ou j’aurais trouvé cela correct ou acceptable », c’est que tu peux le faire. Tu peux faire aux autres seulement ce que tu aimerais ou accepterais  aussi qu’on te fasse. Tu te souviens de l'empathie (cf. plus haut) ? C'est le fait de pouvoir se mettre à la place de quelqu’un d’autre, de percevoir ce qu’il ressent. Tu vois; l'empathie t'aide à savoir ce que tu as le droit de faire, Grâce à l'empathie; tu peux imaginer ce que quelqu'un d'autre ressent. Tu peux aussi imaginer ce que ressent un  animal pour savoir comment bien l'observer dans la nature ou bien t'en occuper.

 

 

Le mot « aboie »

Quel est l’animal qui aboie ? (le chien)

Dans la rubrique jeux, voir « que font les autres animaux ? »

 

 

Le mot « étoile »

Où est-ce que tu vois des étoiles ? (dans le ciel, la nuit, loin / en haut / au-dessus de notre tête;  … et ailleurs … car il se peut aussi qu’il y ait des images d’étoiles sur des cahiers, des papiers-peints, du papier cadeau, des boîtes de jouets. Toutes les réponses sont bonnes, c’est souvent la question qui n’est pas assez précise. Si l’élève ne dit pas « dans le ciel » parmi toutes ses réponses, on peut lui demander où sont les « vraies » étoiles.

 

D’ailleurs, le Soleil aussi est une étoile. On ne le voit que dans la journée puisque c’est le Soleil qui brille qui nous donne la lumière du jour. C’est l’étoile la plus proche de la planète Terre.

 

La planète Terre, où on habite, tourne autour du Soleil.  C’est parce que les étoiles sont loin qu’on a l’impression qu’elles sont petites (en fait elles peuvent être très grandes, plus grandes que le Soleil). C'est comme quand tu es en haut d'une tour, les hommes en bas vont avoir l'air tout petits car ils sont loin de toi.

 

Les petites étoiles que tu vois briller dans le ciel la nuit sont

  • soit beaucoup plus loin de nous que le Soleil (pour presque toutes),
  • soit elles sont plus proches mais plus petites que le Soleil (ce sont les planètes de notre système solaire - en réalité les planètes ne sont pas des étoiles, elles ne brillent pas mais sont éclairées par le Soleil, comme par exemple la planète Mars).

 

La Terre, la Lune, le Soleil, toutes les planètes et toutes les étoiles ont la forme d’une boule, comme un ballon rond, on dit aussi qu’elles ont la forme d’une sphère.

 

Elles sont toutes extrêmement chaudes et émettent de l’énergie comme le Soleil qui brille et qui nous chauffe, ce qui rend possible la vie sur la Terre.

 

La Terre, la Lune, le Soleil, Mars et toutes les planètes de notre système solaire, et l'expression "Système solaire" s'écrivent avec une majuscule.

 

Pour aller plus loin :

Une image des planètes de notre Système solaire :

https://fr.vikidia.org/wiki/Système_solaire#/media/File:Systeme_solaire_fr.jpg

 

https://fr.vikidia.org/wiki/Soleil

https://fr.vikidia.org/wiki/Étoile

https://fr.vikidia.org/wiki/Système_solaire

https://fr.vikidia.org/wiki/Mars_(planète)

 

 

Le mot « histoire »

Le mot histoire a plusieurs sens :

  • il y a l’histoire qu’on lit ou qu’on raconte. « Tu lis les histoires d’Unik et de Tipi. » « Tu aimes bien qu’on te lise une belle histoire le soir avant de dormir. »
  • il y a l’Histoire des humains (avec un H majuscule), c’est tout ce qui s’est passé avant aujourd’hui, c’est l’étude des évènements importants du passé, ce qui a eu lieu dans le monde entier.
  • l'Histoire te permet de savoir comment vivaient les enfants autrefois à travers le monde, par exemple en Egypte au temps des pharaons, où l'écriture se faisait avec des hiéroglyphes.
  • L’invention de l’imprimerie, par exemple, fait partie de l’Histoire, car cela fait plus de 500 ans que l’on a commencé à imprimer des livres et des journaux en grande quantité en Europe, et que cela a été important pour faire connaître de nouvelles idées à beaucoup de monde. L'imprimerie a aussi permis de faire avancer les connaissances scientifiques et  facilité les inventions. Avant, les livres étaient recopiés à la main, donc c’était très long, il y en avait peu, et très peu de gens apprenaient à lire.
  • L'invention d'Internet fait partie de l'Histoire récente, puisque tes grands-parents n'avaient pas Internet quand eux étaient enfants, comme toi. Il y a 40 ans, il y avait seulement la télévision et un téléphone sans écran et fixe, ce qui veut dire qu'il était branché dans la maison et qu'on ne pouvait pas l'emmener avec soi, d'ailleurs téléphoner coûtait très cher.
  • L'Histoire te permet aussi de savoir que l'esclavage a été interdit (on dit aussi aboli) il y a moins de 200 ans.
    • Les esclaves étaient des personnes qui avaient des droits très inférieurs aux autres. Ils étaient vendus comme des objets, ce qui veut dire qu'on leur enlevait leur liberté et leur droit de vivre comme des humains. Ils étaient très souvent maltraités.
    • Une femme qui était contre l'esclavage a écrit un livre pour faire comprendre la souffrance d'une famille d'esclaves. Ce livre qui s'appelle "La Case de l'Oncle Tom" a eu énormément de succès. Ce livre a aidé à faire interdire l'esclavage. (C'est le roman le plus vendu du 19ème siècle, et le second livre le plus vendu du 19ème siècle, après la Bible).
    • A cette époque, il n'y avait que les journaux imprimés sur du papier et les livres - Pas de télévision, d'Internet, ni de films ou de vidéos - Les journaux et les livres étaient la seule façon d’expliquer ses idées à un grand nombre de personnes, et cela a bien fonctionné.
    • Les personnes réduites à l'esclavage se sont aussi révoltées ou ont pu, pour certaines, fuir dans d'autres pays qui avaient déjà aboli l'esclavage. Il y avait des gens qui étaient contre l'esclavage qui aidaient les esclaves à fuir.
    • Mais même après l'abolition de l'esclavage, les anciens esclaves n'étaient pas égaux aux autres. Ils n'avaient pas les mêmes droits. Il a fallu encore 100 ans de luttes pour que tous aient les mêmes droits.
  • Il y a encore aujourd'hui des pays où les enfants doivent travailler très jeunes (parfois dès l'âge de 5 ans) pour survivre et avoir à manger au lieu de pouvoir aller à l'école. C'est ce qu'on appelle l'esclavage moderne. Cela veut dire que même si l'esclavage a été aboli, il y a de nouvelles manières d'utiliser des personnes comme des objets, qui les font souffrir tout autant.

 

Pour aller plus loin :

https://fr.vikidia.org/wiki/Histoire

 

Sur l’Égypte et les hiéroglyphes :

https://fr.vikidia.org/wiki/Portail:Égypte_ancienne

https://fr.vikidia.org/wiki/Hiéroglyphes_égyptiens

 

Sur l'invention de l'Imprimerie, l'Histoire de l'Internet et du Téléphone :

https://fr.vikidia.org/wiki/Imprimerie

https://fr.vikidia.org/wiki/Internet

https://fr.vikidia.org/wiki/Téléphone

 

Sur l'histoire de l'esclavage et sur l'esclavage moderne :

https://fr.vikidia.org/wiki/Esclavage

Le livre "la Case de l'Oncle Tom" d'un point de vue historique par rapport à l'esclavage et à son abolition : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Case_de_l%27oncle_Tom

 

L'histoire "Unik rêve de voir les étoiles":

Compréhension :

De quoi rêve Unik ? (de voir les étoiles / de voir les étoiles dans la nuit noire)

"Unik rêve de voir les étoiles dans la nuit noire.". Pourquoi "dans la nuit noire ?" (parce que quand le ciel est foncé / sombre / noir, on distingue mieux les étoiles)

De quoi rêve Tipi ? (de voir ses amis / de voir ses amis alors il aboie)

Que fait Tipi quand il a soif ? (il boit / il boit de l'eau)

Que fait Unik quand elle a soif ? (la même chose) Comment le sait-on ? (parce qu'elle dit "Moi aussi"). Trouve la phrase "Moi aussi" dans le texte et souligne la.

Qui est Tipi ? Fin du suspens si l’élève n’avait pas trouvé ou deviné avant : c'est un chien. Maintenant on est sûr que c'est un chien.

Pourquoi ? (parce qu'il aboie et que le chien est le seul animal qui aboie)

Comment sait-on que celui qui aboie est bien Tipi ? (car Unik parle à Tipi et lui dit "tu" : "Toi, tu rêves de pouvoir voir tes amis.", "Tu aboies")

 

Idée d’activité : Il manque les images des histoires. Tu peux dessiner Unik et Tipi qui rêvent de voir les étoiles, ou créer ton image pour une (ou plusieurs) autres histoires que tu as déjà lu.

 

 

 

Idées de jeu / d'activité

  • le chien aboie. Que font les autres animaux ? le chat miaule, le lion rugit, l’oiseau chante, etc.
  • Dessiner un de tes rêves
  •  
  • Préparer un exposé sur notre système solaire

Idées de dessins

  • Il manque les images des histoires. Tu peux dessiner Unik et Tipi qui rêvent de voir les étoiles. Et maintenant que tu sais qui est Tipi, tu peux créer des images pour une (ou plusieurs) autres histoires que tu as déjà lu.

 

 

 

Lire le son ai / ei

 

La fiche son "ai / ei"

L'image du son de ai / ei est la forêt. C'est le même son que pour

  • le "est" du verbe être comme dans "elle est en train de lire"
  • le ê avec chapeau pointu appelé aussi accent circonflexe,
  • e è avec un accent grave.

Les trois premiers mots sont là pour se rappeler le son est / ê / è.

 

« le lait » :

D’où vient le lait qu’on boit ? (de la vache / de la chèvre / de la brebis / du mouton / de la mère / du sein / du pis de la vache / et aussi, ce qui n’est pas faux, de la bouteille / du supermarché / de la campagne / de l’élevage / etc.)

Le lait sert aussi à faire du fromage.

 

L’expression « j’ai » :

Par exemple, j’ai soif. C’est le verbe avoir au présent à la première personne du singulier. On dit aussi « tu as soif » et « il ou elle a soif », « nous avons soif », « vous avez soif », « ils ou elles ont soif » (c’est au pluriel).

 

L’expression « je vais » :

Par exemple, « je vais lire ». C’est le verbe « aller » à la première personne du singulier, c’est à dire avec « je ». On dit aussi « tu vas lire », « il ou elle va lire », « nous allons lire », « vous allez lire », « ils et elles vont lire » (c’est au pluriel). Dans ce cas, le verbe "aller" indique une action qui va se dérouler. Le verbe "aller" peut aussi indiquer un endroit où on va aller : "Je vais à l'école".

 

« une aile »

Quels animaux ont des ailes ? (beaucoup de bonnes réponses, puisqu’il y a

  • tous les oiseaux
  • les insectes qui volent comme la mouche, le moustique, la libellule, par exemple,
  • une partie des dinosaures, aujourd’hui disparus, comme le vélociraptor.

 

https://fr.vikidia.org/wiki/Insecte

https://fr.vikidia.org/wiki/Oiseau

https://fr.vikidia.org/wiki/Dinosaure

https://fr.vikidia.org/wiki/Vélociraptor

 

on pourra montrer un arbre de l’évolution simplifié

 

« tu avais la paix »

« tu avais », c’est le verbe avoir à l’imparfait, on l’utilise pour ce qui fait partie du passé. le ‘tu’ devant le verbe « avais » indique que c’est à la 2ème personne du singulier. On peut dire « j’avais la paix», « tu avais la paix », « il ou elle avait paix », « nous avions la paix», »vous aviez la paix», « ils avaient la paix».

 

« la paix »

L‘expression « avoir la paix » veut dire « être tranquille ».

L’expression « faire la paix » s’emploie après une dispute ou un conflit.

« la paix » est le contraire de « la guerre » ou d’un conflit.

 

Le mot « peine »

On « a de la peine » quand on est triste.

On « peine », quand on a du mal, quand quelque chose est difficile.

On « se donne de la peine », quand on fait des efforts pour arriver à quelque chose.

 

Le mot « baleine »

La baleine est un mammifère, ce qui veut dire qu’elle porte le bébé baleine dans son ventre puis qu’elle l’allaite avec ses mamelles. Les mots mamelles et mammifères commencent pareil par  « mam », on dit qu’ils sont de la même famille de mots car ils ont une partie du mot en commun. Pour être un mammifère, il faut allaiter ses petits. Les humains aussi sont des mammifères. Chez les humains, les mamelles s’appellent des seins.

 

Le bébé baleine s’appelle un baleineau. Il boit plus de 90 litres de lait par jour. Si vous avez un boulier, vous pouvez montrer ce que fait le nombre 90, et dire que "c’est dix ou une dizaine de moins que 100 (100 c'est toutes les boules du boulier)." Sinon vous pouvez dessiner un carré de 10 carreaux fois 10 carreaux sur du papier à carreaux, et colorier 90 carreaux.

 

Les poissons femelles pondent une grande quantité d’oeufs, qui se développent « tous seuls », en bébés poissons une fois pondus. Les poissons eux n’ont pas de mamelles et n’allaitent pas, ce ne sont pas des mammifères. La baleine n’est donc pas un poisson.

 

La baleine remonte à la surface pour respirer avec ses poumons. Le poisson, lui, reste toujours dans l’eau. Il respire en filtrant l’eau avec ses branchies pour en récupérer l’oxygène.

 

Pour aller plus loin :

https://fr.vikidia.org/wiki/Baleine

https://fr.vikidia.org/wiki/Branchie

https://fr.vikidia.org/wiki/Mammifère

https://fr.vikidia.org/wiki/Mammifère_marin

C’est pas sorcier - Baleines menacées : « Fred et Jamy sont partis à la rencontre des baleines à bosse et des cachalots. Ils nous expliquent pourquoi les cétacés sont en danger et quelles solutions peuvent être proposées afin de les protéger. »

https://www.youtube.com/watch?v=uiEg1Gptg7U

 

Le mot « chaîne »

Le « a » suivi du « i » avec un chapeau pointu appelé aussi « accent circonflexe » se lit pareil que le son « ai » avec un i sans accent comme dans le mot « lait ».

« enchaîné », « déchaîné » sont des mots de la même famille.

 

Le mot « osais »

C’est le verbe « oser », comme dans « j’ose dire non ».

 

Le mot « devrait »

C’est le verbe devoir, comme dans la phrase « il devrait respecter les autres », « il devrait y arriver ».

 

L'histoire "Unik et Tipi aiment les baleines":

Compréhension :

Qui va disparaître ? (les baleines)

Pourquoi ? (car les baleines sont chassées et donc tuées)

Trouve la phrase « Oui, elles devraient l’être » et souligne la. Qui est désigné par le mot « elles » dans cette phrase ? (les baleines). Et elles devraient être quoi ? (protégées).

 

 

 

Idées de jeu / d'exercice

  • Dans la fiche son, trouve les deux mots avec « a » et « i «  avec un accent circonflexe et entoure les. (chaîne et disparaître)
  • Dans l’histoire, trouve les trois mots avec un accent circonflexe et entoure les. (fête, être, disparaître)
  • Trouve des animaux et dis si ce sont des mammifères ou non (Par exemple : la poule, le chien, le papillon, ...). (Voir si besoin auparavant dans la colonne de gauche au mot "baleine" comment expliquer ce qu'est un mammifère.)

 

 

Idée de dessin

- Dessine des baleines qui font la fête.

 

 

 

Lire le son eu

 

L’image du son « eu » est celle du feu.

 

« Je peux »

C’est le verbe pouvoir. « Je peux y arriver », « tu peux y arriver», « il ou elle peut y arriver», « nous pouvons y arriver », « vous pouvez y arriver », « ils ou elles peuvent y arriver »

 

« deux »

C’est une autre manière d'écrire le chiffre 2, 2 comme un plus un. (montrer ou écrire le chiffre 2 à l'élève). Quand on écrit "deux", avec les lettres "d" "e" "u" "x", on dit que "deux" est écrit en toutes lettres.

 

« Je veux »

C’est le verbe vouloir. Par exemple « Je veux réfléchir », « tu veux réfléchir», « il ou elle veut réfléchir», « nous voulons réfléchir », « vous voulez réfléchir », « ils ou elles veulent réfléchir ».

 

« Le lieu »

Il y a plusieurs sens :

  • « le lieu où je vis », c’est l’endroit, le village, la ville ou la région où je vis.
  • « le lieu » est le nom d’un poisson qui peut atteindre un mètre vingt (1m20) de long quand il est adulte. Il vit dans l’eau salée de la mer. Le poisson appelé « lieu noir » est aussi appelé « colin », tu pourras lire son nom sur les emballages quand tu en manges. Pour comparer, quelle taille fais-tu ? Mesures-tu plus d’1m20 de haut ?

 

Fais une phrase avec chacun des sens du mot (par exemple « La ville de … , c’est le lieu où je vis » ; « j’ai mangé du lieu à la cantine »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lieu_noir

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lieu_jaune

 

« ll pleut »

C’est le verbe pleuvoir.

Sais-tu d’où vient la pluie ? (du ciel / des nuages / de l’eau / de l’eau dans les nuages / de fines gouttelettes d’eau dans les nuages / …). La pluie vient de fines gouttelettes d’eau dans les nuages. Quand il y en a trop dans un nuage, les petites gouttes d’eau devient plus grandes et tombent sous forme de pluie. Cette pluie va ensuite dans le sol, dans les rivières, et dans la mer.

Il y a un schéma avec des mots à lire sur le cycle de l'eau, qui sera vu un peu plus tard, quand tous les sons nécessaires auront été vus ou revus. Si l'élève est intéressé par ce sujet, n'hésitez pas à lui lire dès maintenant.

 

 

L'histoire "Unik ":

Compréhension :

Entoure la phrase "Plus de feu !"

Pourquoi n'y a t-il plus de feu ? Parce qu'il pleut et que l'eau a éteint le feu.

Comment s'appelle le signe de ponctuation à la fin de la phrase "Plus de feu" ? Un point d'exclamation.

"Dans la tente, on est mieux". Pourquoi ? Parce qu'on est à l'abri de la pluie.

 

 

 

Idées de jeu / d'exercice

  • Imagine une histoire avec Unik et Tipi. Dis moi les phrases et je vais les écrire.

 

 

Idée de dessin

- Fais un dessin qui correspond à l'histoire d'Unik et de Tipi qui font du camping,  Que sait-on en lisant l'histoire ?

Dans le texte, souligne tous les mots et les expressions qui de donnent des indications.

"la tente", "du feu" (que tu peux dessiner allumé ou ensuite éteint par la pluie),

'ils ont chaud", sont "heureux", "font deux jeux  avec les cheveux d'Unik", "le sol bleu" (de la tente)".

 

Lire le son on

 

 

L’image est celle d’un pont.

 

le mot « son » a plusieurs sens :

 

le thon

le thon est un poisson de grande taille qui vit dans la mer et chasse des poissons plus petits pour se nourrir. Il peut faire jusqu’à 3 mètres de long et peser 650 kg ou plus.

Combien de kilogrammes fais-tu ? Pour le savoir, il faut te peser sur une balance.

https://fr.vikidia.org/wiki/Thon

 

le mot « chaton »

Ce mot veut dire petit chat, c’est le mot « chat » auquel on ajouté « on » à la fin. La syllabe ajoutée à la fin d’un mot existant s’appelle un suffixe. Elle ajoute du sens au mot, ici le « on » du mot chaton nous dit qu’il s’agit d’un chat qui est petit. De même, l’ourson est un petit ours, l’aiglon un petit aigle, le moucheron une petite mouche.

Mais c’est seulement pour certains mots et certains petits des animaux.

 

le mot « avion »

C’est l’avion qui vole dans le ciel.

On peut le distingue du verbe conjugué avoir « nous avions », car dans « nous avions », il y a un s muet à la fin pour marquer le pluriel (nous signifie plusieurs personnes, deux ou plus).

 

le mot « apprenons »

- peut être utilisé dans une phrase comme « nous apprenons à lire » ça se passe maintenant, on dit aussi « au présent », et c’est le verbe apprendre.

- peut aussi être utilisé dans une phrase comme « allons-y, apprenons à lire ! », c’est alors quelque chose que nous devons absolument faire, cela s’appelle aussi « l’impératif ».

 

L'histoire "Unik ":

Compréhension :

Dans la phrase "Admirons les." que désigne le mot "les" ? (les poissons)

Et dans la phrase "Ils sont beaux", que désigne le mot "Ils" ? (Ils désigne encore les poissons)

Et dans la phrase "Ils vont venir", que désigne le mot "Ils" ? (encore les poissons ...)

Pourquoi les poissons vont-ils venir ? (car on va les nourrir)

 

Dans la phrase "Conservons la nature", qu'est que "la nature" ? Peux-tu donner des exemples ?Beaucoup de réponses possibles; L'important est de laisser l'élève s'exprimer et de noter ses réponses.

On pourra ensuite regrouper les réponses de l'élève ou de la classe selon les catégories suivantes : animaux, plantes ou végétaux, champignons, milieu marin, terrestre (terre; roches et montagnes), aquatique (lacs, rivières, ...);

Et finalement donner à l'élève une définition qui regroupe cela :

La nature est l'ensemble des êtres vivants, animaux, champignons et  plantes (on dit aussi végétaux), ainsi que le milieu où ils se trouvent, c'est à dire la mer, la terre, les roches, les montagnes, les lacs, les rivières et l'air.

https://fr.vikidia.org/wiki/Nature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nature

 

Idées de jeu / d'exercice

  • Dans la fiche son, entoure tous les mots qui désignent un animal (un thon, un lion, un mouton, un chaton)

 

 

Idée de dessin

  • Dessine un ou plusieurs poissons avec de belles couleurs. Cela peut être créatif et ne pas ressembler à un ou des poissons tels que vous les imaginez. Tous les dessins sont bons.
  •  

Lire le son z et s de osons

 

L’image est celle d’un petit z au haut à droite du « s » pour montrer qu’il se prononce « ze », comme le son que fait la lettre z.

 

Règle, si l’enfant est curieux de savoir quand le « s » se prononce « se » : Le « s » se prononce « ze » lorsqu’il est entre deux voyelles. Les voyelles ce sont "a", "e", "i" ,"o","u", "y". Par exemple dans le mot "lisons", la lettre "s" est entre la voyelle "i" et la voyelle "o" et se prononce donc "z".

 

"Zoè"

Zoé est un prénom.

 

"zig-zag"

Dessiner une ligne en zig-zag pour montrer à l'élève. "J'ai dessiné une ligne en zig-zag. A toi maintenant".

 

"zoo"

Un zoo est un parc où on peut voir des animaux de diverses régions du monde. Pour cela, les animaux sont enfermés dans des enclos et les poissons dans des aquariums.

https://fr.vikidia.org/wiki/Zoo

 

Les chiffres "zéro", "onze", "douze"

"Zéro, c'est le chiffre qui indique qu'il n'y en a pas.". Ecrire le chiffre 0. On dit qu'on écrit le 0 en toute lettres quand on l'écrit "z" "é" "r" "o" (épeler le mot en disant toujours le son que font les lettres - et pas le nom des lettres). Dans le nombre 10, il y a aussi un zéro. Ecrire le chiffre 10. Cela veut dire qu'il y a une dizaine et zéro unité.

Quel nombre obtient-t-on en ajoutant 1 à 10 ? (onze). Ecrire le chiffre 11. Montrer le 1 des dizaines  et dire "il y a une dizaine". Puis montrer le 1 des unités (le 1 de droite) et dire "et une unité".

Faire 11 avec le boulier (10+1) ou dessiner une rangée (un rectangle) de dix carreaux pour la dizaine puis un carreau en plus. Montrer la dizaine et l'unité sur le boulier ou sur le dessin.

Et si j'ajoute encore 1, combien cela fait-il ? (douze). Ecrire le chiffre 12. Montrer le 1 des dizaines  et dire "il y a une dizaine". Puis montrer le 2 des unités (le 2 de droite) et dire "et deux unité".

Faire 12 avec le boulier (10+2) ou dessiner une rangée (un rectangle) de dix carreaux pour la dizaine puis deux carreaux en plus. Montrer la dizaine et les deux unités sur le boulier ou sur le dessin.

Voir aussi l'article du Blog "Apprendre à lire avec Unik et Tipi" : Quel rapport entre lire et compter ?

 

 

L'histoire "Unik et Tipi vont au zoo":

Compréhension : Pourquoi Unik ouvrirait-il la cloison ? Pour libérer les zèbres.

 

 

 

 

Idées de jeu / d'exercice

  • A venir

 

 

Idée de dessin

- Unik a ouvert la cloison et a amené un zèbre chez lui. Dessine Unik avec un zèbre. Tu peux imaginer le zèbre et le dessiner comme tu le veux.

Note : Le zèbre peut être coloré, multicolore, ... et être très différent d'un "vrai" zèbre. Le but est d'encourager l'imagination.